1-La voix-Arnaldur Indridason

Policier - 400 pages

J'ai toujours autant de plaisir à retrouver cet auteur. Ces histoires font ressortir des souvenirs douloureux ensevelis, des blessures du passé.

Ce polar ne porte pas spécialement sur l'action, il se passe dans un hôtel de grande renommée, mais surtout dans un cagibi où a été assassiné un Père Noël. Afin de résoudre au plus vite l'enquête, le commissaire Erlendur dépressif à l'approche fêtes décide de prendre une chambre sur place. Croyant le dissuader de rester, on lui en donne une sans confort, ni chauffage, c'est dans ce lieu que son histoire personnelle va ressurgir.  

Le coté psychologique des personnages, ainsi que la relation enfants-parents sont au coeur de l'intrigue.

Encore un bon polar.