1-La Montagne rouge - Olivier Truc

Polar - 494 pages

Après "le dernier lapon" et "le détroit du loup", nous retrouvons Kelmet et Nina, coéquipiers de la police des rennes.

Deux clans vont s'affronter : les éleveurs de rennes et le groupement des forestiers et fermiers qui détruisent de plus en plus la nature environnante en abattant les arbres, arrachant la bruyère et la mousse, nourriture essentielle des rennes et les obligeants de s'éloigner de plus en plus et à réduire leur parcours.

Alors que sous une pluie incessante, les éleveurs effectuent l'abattage annuel des rennes, des vieux ossements humains sont découverts. L'absence de crane va compliquer les recherches quant à savoir de quelle origine est le corps :  Sami ou Suedois ?.. une énigme qui permettrait peut être de prouver que les Samis utilisent depuis toujours ces terres suédoises.

Une procédure judiciaire confrontant Pétrus, chef d'une collectivité d'éleveurs et les forestiers va être ouverte. La police des rennes est chargée d'enquêter par un procureur plus enclin à sa propre publicité qu'à l'issue du procès. 

En parallèle, un vieil antiquaire (ancien SS) demande à des vieilles dames organisatrices de bilbingo de parcourir la Suède afin de rechercher des objets. Viennent s'ajouter à ce beau monde deux universitaires pret à tout pour légitimer leur savoir.

Je ne qualifierai pas ce livre de polar, mais plutôt un roman puissant sur l'histoire d'une civilisation au passé douloureux, ayant subi la politique de "sélection de la race" ainsi que la spoliation de ses terres par l'état suédois.

Bien écrit, bien documenté, intéressant; toutefois je n'ai pas retrouvé le plaisir des deux premiers.